Carol Projean (1950-2015)

Hommage à Carol Projean

Carol Projean.

Comme plusieurs d’entre nous, j’ai connu Carol à l’AÉRA. Il était le mari de Louise avec qui j’étais allée à l’école à l’institut Nazareth à Montréal.

Carol est un gars de Pointe-du-Lac, mais aussi un gars de Louis-Braille. Il a fait ses études primaires à Nazareth et secondaires à Louis Braille où il a appris son métier d’accordeur de piano, métier qu’il a pratiqué dans l’ensemble de la région durant plusieurs années.

Carol était connu comme Barabas dans la Passion, souvent on me demande si je connais M. Projean.

Carol a été très impliqué à l’AERA, dans le club Lions au RAMM de Montréal, dans les comités des résidences où il a vécu et j’en passe. Il aimait mettre la main à la pâte et avait toujours plein d’idées à proposer partout où il passait. C’était un fonceur.

Carol a été le maître et l’utilisateur de 6 chiens guides, 5 mâles assez imposants : Thomas, Youta, Percé, Gentelemam, Lichi et sa petite dernière, Waigs, toute frêle et délicate qu’il appelait affectueusement sa demoiselle et dont il disait qu’elle était fancy.

En novembre 2012, Carol a été récipiendaire de l’ordre de La Vérendrye, ce fut pour lui un grand moment et pour nous tous, une grande source de fierté.

Si on tape Carol Projean sur Google, on verra plusieurs articles et photos paru dans Le Nouvelliste et l’Hebdo, mais Carol a été souvent vu et entendu à la radio et à la télévision régionale.

Carol était un père aimant qui a su guider Simon tout au long de sa vie.

Pour ceux qui le connaissaient de plus près, Carol était un cuisinier et un fin gourmet. Il aimait inventer des recettes et goûter à de nouveaux aliments; il aimait beaucoup se rendre au Costco et au marché Godefroy. Il appréciait les bons produits frais; asperge au printemps, fraise en été, pomme à l’automne et un bon café aromatisé.

L’automne venu, il se transformait en marchand de gâteaux aux fruits pour le club Lion avant de revêtir à une certaine époque, l’habit du père Noël.

Carol, nous te remercions d’avoir consacré tant de temps et d’énergie à la cause des personnes vivant avec des problèmes visuelles (gang d’aveugles).

Tu laisses le souvenir d’un homme courageux tenant à ses convictions. Comme toi, nous avons une excellente mémoire et ton souvenir ne s’effacera pas de sitôt.